Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tenzin Delek Rinpoche, moine tibétain qui purgeait en Chine une peine de vingt ans de prison et était considéré comme l'un des prisonniers politiques les plus célèbres, est mort dimanche à l'âge de 65 ans, a déclaré l'un de ses proches. Il avait été arrêté en 2002.

Selon l'association Free Tibet, des milliers de Tibétains se sont rassemblés devant un bâtiment gouvernemental situé non loin du monastère où enseignait autrefois Tenzin Delek, dans la province du Sichuan. Les autorités ont déployé des forces de sécurité dans la région.

Les Etats-Unis, l'Union européenne et des organisations internationales de défense des droits humains avaient appelé à la libération de Tenzin Delek Rinpoche, condamné pour "terrorisme et incitation au séparatisme" et détenu à Chengdu, dans le centre de la Chine.

La cause de son décès, annoncé par son cousin et confirmé par le gouvernement tibétain en exil, n'est pas connue mais il souffrait, selon certaines sources, de problèmes cardiaques.

ATS