Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Une opération anticorruption dans le nord de la Chine a permis de révéler qu'environ 300 responsables locaux fréquentaient régulièrement durant leurs horaires de travail les salons de massage, les karaokés ou les saunas, a rapporté ce mardi la presse officielle. 79 ont été suspendus de leurs fonctions ou renvoyés.
Les autres des 296 responsables arrêtés dans la province du Shanxi encourent une sanction à déterminer, a précisé l'agence Chine nouvelle.
Parmi les fonctionnaires interpellés figurent un chef local de la police surpris en train de se faire masser dans un sauna, a-t-on indiqué de même source. Les karaokés, salons de massage et saunas sont souvent des lieux de prostitution en Chine.
Les investigations ont été menées depuis le 20 août par le Parti communiste de la province.
"Aujourd'hui notre équipe de responsables dans la province du Shanxi est dans l'ensemble saine, mais leur façon de travailler nous pose encore des soucis", a commenté Yuan Chunqing, le responsable provincial du Parti communiste.
Les autorités chinoises ont fait de la lutte contre la corruption - y compris des moeurs - une de leurs grandes tâches depuis plusieurs années. Mais le problème reste important.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS