Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Deux jeunes chanteuses chinoises ont été condamnées à payer une amende de 50'000 yuans (7300 francs) pour avoir chanté en play-back. Cette pratique est interdite en Chine depuis le scandale de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Pékin.
L'agence Chine nouvelle rapporte sur son site internet que les deux chanteuses, peu connues en Chine, ont été surprises en train de mimer leurs chansons sur une bande sonore pré-enregistrée, lors d'un concert donné l'année dernière à Chengdu, dans le sud-ouest du pays.
Le scandale du play-back, fréquemment reproché par les internautes chinois à leurs chanteurs, a éclaté en 2008 lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin.
Les organisateurs avaient été sous le feu des critiques, sur internet et dans les médias, après avoir reconnu qu'une fillette de neuf ans avait chanté en play-back lors de la cérémonie pour remplacer la véritable chanteuse, écartée de la scène en raison de son physique jugé peu avantageux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS