Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Un paysan du centre de la Chine, devenu célèbre pour avoir résister à son expulsion par les autorités locales en utilisant un canon artisanal, a finalement obtenu gain de cause. Il recevra plus de 100'000 francs pour quitter les lieux, a rapporté vendredi le "China Daily".
La somme de 750'000 yuans (116'000 francs) que lui verseront les autorités chinoises est bien plus élevée que celle que lui proposait le promoteur immobilier, a précisé le quotidien en anglais.
Cité par le journal, Yang a indiqué qu'il allait démanteler la tour de huit mètres qu'il avait construite pour installer son canon et quitter les lieux. Le paysan de 56 ans louait le terrain au gouvernement local, près de Wuhan, capitale de la province du Hubei, et avait un bail jusqu'en 2029.
Il avait repoussé par deux fois les équipes venues détruire sa maison en faisant usage de son canon, qui pouvait tirer jusqu'à 100 mètres des projectiles, notamment des pétards utilisés pour les feux d'artifice.
Les expropriations foncières, non seulement dans les campagnes mais aussi dans les villes, sont l'une des principales sources de tensions sociales en Chine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS