Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - La Chine a commémoré lundi la mise à sac il y a 150 ans de l'ancien Palais d'été de Pékin par les armées française et britannique, "deux bandits" selon une lettre restée célèbre de Victor Hugo. Un buste de l'écrivain français trône désormais dans ses jardins.
La statue de Victor Hugo, réalisée par l'artiste Nacera Kainou, vise à commémorer l'audace de l'écrivain dans sa condamnation écrite de la destruction du palais réalisée par le corps expéditionnaire franco-britannique, a expliqué une responsable du Yuanmingyuan, l'ancien Palais d'été.
Le 18 octobre 1860, durant la seconde guerre de l'opium, le haut commissaire britannique en Chine, Lord Elgin, avait ordonné la destruction du bâtiment édifié par les empereurs Yongzheng et Qianlong (dynastie des Qing). Le palais et ses jardins impériaux furent pillés et brûlés en plusieurs jours.
La Chine a marqué lundi cet anniversaire en exposant des vestiges restaurés et des objets d'art rassemblés 150 ans après cette dévastation qui a représenté pour les Chinois une humiliation et un traumatisme jamais oubliés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS