Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le CHUV doit annuler des opérations en chirurgie viscérale la semaine prochaine à cause de bactéries contagieuses mais peu dangereuses (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le Centre hospitalier universitaire vaudois doit faire face à la progression de bactéries contagieuses, des entérocoques résistants à la vancomycine (VRE). Le CHUV est contraint d'annuler des opérations en chirurgie viscérale prévues la semaine prochaine.

La bactérie est "peu dangereuse mais très contagieuse", souligne vendredi le CHUV dans un communiqué. Six patients hospitalisés en sont porteurs et 17 autres malades, qui ont eu des contacts potentiels, ont été isolés.

Report pour une dizaine de patients

Les opérations planifiées en chirurgie viscérale du 2 au 6 mai ont dû être annulées, hormis les interventions urgentes ou qui relèvent d'une pathologie oncologique. Une dizaine de patients sont touchés par ce report.

Les 23 patients porteurs ou suspects sont en quarantaine dans le même secteur au 15e étage du CHUV. Ils doivent respecter des règles d'hygiène particulières afin d'éviter la transmission des VRE.

Secteur à désinfecter

Par précaution, 20 patients du service non porteurs de la bactérie qui résiste à l'antibiotique vancomycine et qui n'ont pas eu de contacts potentiels vont être dépistés. Au fur et à mesure de la sortie des patients, le secteur touché sera désinfecté, explique le CHUV.

A partir de lundi matin, les nouveaux patients admis en urgence seront placés à un autre étage. En 2011 et 2015, des épidémies d'entérocoques, de souches différentes de celles d'aujourd'hui, ont déjà frappé le CHUV. Le fléau avait pu être contrôlé grâce à des mesures semblables à celles que la direction vient de prendre.

Limiter la diffusion

Les VRE, qui se trouvent dans le tube digestif, provoquent très rarement des infections. Elles peuvent cependant transmettre leur résistance à des bactéries plus dangereuses et entraîner des infections graves. A cause de ce phénomène, la propagation des VRE doit être enrayée.

Les visites de proches sont toujours possibles. Des consignes d'hygiène renforcées devront être suivies.

ATS