Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Choléra en Haïti: guérilla urbaine contre les Casques bleus

Port-au-Prince - Plusieurs centaines de jeunes ont pris pour cible jeudi les soldats de l'ONU dans le centre la capitale haïtienne Port-au-Prince. Ils ont lancé des pierres et érigé des barricades lors d'une manifestation suscitée par l'épidémie de choléra.
La maladie, qui sévit depuis la mi-octobre dans le pays, le plus pauvre du continent américain, a déjà fait 1110 morts et touché quelque 18'000 personnes. Elle a franchi cette semaine les frontières, avec un cas en République dominicaine et un autre en Floride
"Le choléra, c'est la Minustah qui nous l'a donné" ou "Minustah allez-vous-en", criaient en créole les manifestants rassemblés tout près d'un vaste camp de réfugiés du séisme, qui a fait plus de 250'000 morts.
"La Minustah répand des excréments dans la rue", pouvait-on lire sur une pancarte, alors que des rumeurs démenties par l'ONU accusent des Casques bleus népalais d'avoir apporté le choléra dans l'île.
Mercredi, un homme a été tué par balles et plusieurs personnes ont été blessées, après des heurts également entre Casques bleus et manifestants au Cap-Haïtien, deuxième ville du pays située à quelque 300 km au nord de la capitale, selon un source policière.
En début de semaine, des heurts avaient déjà fait deux morts et 14 blessés dans la même ville, ainsi que six blessés parmi les soldats de l'ONU à Hinche (centre).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.