Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chris Froome (Sky) a presque remporté le Giro à Cervinia après la 20e et avant-dernière étape gagnée par l'Espagnol Mikel Nieve (Mitchelton). L'étape dominicale à Rome lui servira de tour d'honneur.

Froome, en tête du classement depuis son coup de force de la veille, n'a rien cédé à son dauphin, le Néerlandais Tom Dumoulin, à la veille de l'arrivée à Rome. Au contraire, il a tenu à franchir la ligne devant lui dans la station située du "mauvais" côté du Cervin. Il ne reste plus qu'une étape de plat de 115 kilomètres, dans la capitale italienne, pour que Froome devienne le premier Britannique et aussi le premier coureur de l'équipe Sky à gagner le Giro.

L'étape a été marquée par la défaillance de Thibaut Pinot, qui occupait la troisième place au départ des 214 kilomètres. Distancé dans la deuxième des trois ascensions du jour, le col de Saint Pantaleon, le Français, à la dérive, a perdu plus de 20 minutes en 12 kilomètres.

Dumoulin a attaqué Froome à plusieurs reprises dans l'ultime ascension du Giro, la montée vers Cervinia. Mais le quadruple vainqueur du Tour de France a répliqué à chaque fois, sans jamais paraître en difficulté. La victoire d'étape est revenue à Nieve, membre de l'échappée lancée dans la plaine.

Le jour de son 34e anniversaire, le Basque a gagné pour la troisième fois une étape du Giro. Le coéquipier du Britannique Simon Yates, longtemps maillot rose du Giro, s'était imposé en 2011 et 2016. Nieve s'est dégagé dans la partie la plus raide de Saint Pantaleon, à 32 kilomètres de l'arrivée. Le grimpeur espagnol a précédé de plus de deux minutes le Néerlandais Robert Gesink.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS