Toute l'actu en bref

Dans les colonnes du "Nouvelliste", Christian Constantin joue cartes sur table. "En cas de défaite en finale de Coupe, j'assumerai la responsabilité de ce résultat."

Pour le président du FC Sion, le responsable d'une éventuelle défaite contre le FC Bâle - qui serait la première du FC en quatorze finales de la Coupe de Suisse - sera bien lui, et non Peter Zeidler ou son successeur Sébastien Fournier. "Mais je vais tout entreprendre pour qu'on la gagne, poursuit-il. Je me suis juré depuis 1978 de ne plus jamais perdre un match décisif en Coupe de Suisse." Christian Constantin fait référence à une élimination de Neuchâtel Xamax, dont il défendait la cage, devant le Servette FC en demi-finale de cette édition 1978 de la Coupe de Suisse.

Christian Constantin avoue que "la pression d'une finale de Coupe a aussi joué un rôle dans la décision de se séparer de Peter Zeidler." "Je lui aurai laissé plus de temps pour démontrer avoir une solution qui améliore la qualité insuffisante de notre football, précise-t-il. Je n'ai pas l'impression qu'il avait pris la dimension d'une finale de Coupe pour le FC Sion."

Christian Constantin estime aujourd'hui à 20% les chances de victoire du FC Sion le 25 mai à Genève. Il affirme toutefois que le temps travaille pour lui.

ATS

 Toute l'actu en bref