Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sur la route de Cardiff pour supporter la Juventus, son autre club de coeur, Christian Constantin ne mâche pas ses mots. "Une fois de plus, nous avons été volés", dit-il à l'ATS.

Le courroux présidentiel est légitime. Vendredi soir, jamais le but de l'égalisation des Grasshoppers à Tourbillon pour un nul (1-1) qui contraindra le FC Sion à guerroyer dans le tour préliminaire de l'Europa League, n'aurait dû être accordé. Sur la frappe victorieuse de Lucas Anderson, le capitaine zurichois Milan Vilotic était en position manifeste de hors-jeu. "Pourquoi l'arbitre n'annule-t-il pas ce but ? Vilotic a non seulement altéré la vue de mon gardien. Il a aussi dû se contorstionner pour ne pas toucher le ballon, s'emporte Christian Constantin. Personne ne peut le nier: Vilotic a vraiment joué un rôle sur cette action or sa position était illicite."

Au-delà de toutes les crises traversées, de toutes les erreurs commises et de toutes les errances qui ont pu peser sur le parcours du FC Sion cette saison, Christian Constantin veut rappeler une vérité. "A chaque fois que cela compte vraiment, nous avons été lésés par l'arbitrage." Le président ne veut pas parler du penalty très généreux dicté pour une faute sur Konaté à Bâle lors de la première journée le 24 juillet comme pour donner le ton. Mais il ne veut pas oublier les deux matches perdus les 20 et 27 novembre contre les Young Boys (3-4) et Bâle (1-2). Deux rencontres au cours desquelles le poids de l'arbitrage avait vraiment pesé dans la balance. Deux rencontres qui auraient pu permettre au FC Sion de revenir pleinement dans la lutte pour l'une des deux premières places du classement.

Vendredi soir, Christian Constantin n'a pas tenu à demander des explications au corps arbitral. "Cela n'aurait servi strictement à rien, lâche-t-il. Je ne veux retenir que les faits: on nous a volés !"

Rater ainsi une qualification directe pour la phase de poules de l'Europa League - une qualification synonyme d'une manne de près de 3 millions de francs -, n'altère pas sa passion dévorante pour son sport, ne l'empêche pas de préparer déjà demain. "Le nom du prochain entraîneur sera communiqué la semaine prochaine, annonce Christian Constantin. Aucune décision par rapport au contingent ne sera arrêtée avant." L'idée d'une grande lessive après une saison qui restera quand même comme celle d'un beau gâchis, est toutefois dans l'air.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS