Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller national Christian Levrat (PS/FR) veut devenir sénateur. Il est candidat à l'élection complémentaire du 11 mars au Conseil des Etats destinée à repourvoir le siège laissé vacant par Alain Berset. Il ne compte pas renoncer à la présidence du PS suisse.

Sa candidature n'est pas une surprise. Tout le monde l'attendait. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'avait pas le choix, a-t-il expliqué dans un entretien avec "La Liberté" publié jeudi.

Le fait qu'Alain Berset ait repris le Département fédéral de l'intérieur (DFI) l'a encore plus motivé. Selon lui, se profile au DFI une chance historique de réformer les assurances sociales, de montrer qu'une réforme de l'AVS ou du 2e pilier n'équivaut pas simplement à un démantèlement des solidarités existantes et rendre le système de santé plus efficace, plus transparent, plus abordable.

Le socialiste de bientôt 42 ans est le premier à sortir du bois en vue de l'élection du 11 mars. Sa candidature doit encore être avalisée par le comité directeur du PS fribourgeois jeudi soir, puis par l'assemblée des délégués, mais tout cela ne fait pas un pli. Le délai pour le dépôt des candidatures échoit le 16 janvier.

ATS