Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les deux passagers de l'avion n'ont vraisemblablement pas survécu, et la raison du crash reste pour l'instant mystérieuse (archives).

Keystone/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Un petit avion, avec deux personnes à bord, est tombé mardi après-midi dans le lac de Constance (D), non loin de la ville du même nom. Les autorités allemandes considèrent que le pilote et son passager n'ont pas survécu.

Le pilote est vraisemblablement un Suisse âgé de 74 ans, a indiqué en soirée la direction de la police de Constance. L'identité de la seconde personne à bord n'est en revanche pas encore connue, a-t-elle ajouté.

L'accident s'est produit près de l'île de Mainau, sur la partie allemande du lac, a indiqué la police allemande. L'engin, de type Piper Malibu, gît par 60 mètres de fond, à quelque 200 mètres au nord de l'île de Mainau. L'appareil était parti en fin de matinée de Zurich et volait en direction de Hambourg, au nord de l'Allemagne.

Les porte-parole des pompiers et de la police de Constance ont déclaré "partir du fait que les deux personnes à bord n'ont pas survécu". Le premier a indiqué que les forces engagées sur le lac ont trouvé des parties de cadavres. Un peu plus tôt, des débris de l'appareil avaient été repérés en surface.

Les recherches ont été interrompues en fin d'après-midi, des vents violents étant annoncés.

Utilisation d'un robot

Plus tôt dans la journée, un hélicoptère de la police fédérale a survolé l'endroit du drame pour tenter de repérer des traces de carburant. La police du lac a par ailleurs indiqué utiliser un robot submersible afin de localiser l'épave.

Il reste notamment à analyser les enregistrements de vol afin de déterminer les causes du crash. Selon les services météorologiques allemands, les conditions étaient favorables à la pratique de l'aviation, avec des turbulences modérées au-dessus du lac de Constance et sous réserve de cisaillements du vent.

Des jeunes participant à un camp de jeunesse près de Constance ont aperçu l'avion en piqué, mais n'ont pas pu voir l'impact sur le lac en raison de la présence d'arbre, a encore expliqué le porte-parole de la police.

Celui-ci a précisé qu'il était impossible de voir l'impact depuis l'île de Mainau, la partie de l'île concernée étant inaccessible de l'intérieur.

ATS