Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Visana a souffert l'an passé d'un environnement boursier défavorable. Alors que les revenus des primes ont augmenté de 3 à 3,1 milliards de francs, l'assureur a vu son bénéfice net chuter de plus de moitié, passant d'une année sur l'autre de 149,9 à 62,2 millions.

Tandis qu'au cours des années précédentes, les placements en capitaux de Visana ont souvent pu profiter d'augmentations de cours, les produits du capital ont fléchi sur l'exercice sous revue, indique mercredi l'assureur maladie établi à Berne. Le résultat des activités d'assurance s'est lui aussi nettement tassé, passant de 31,5 à 19,1 millions.

Reste que le groupe considère avoir réalisé une bonne performance, compte tenu de l'environnement de marché. La compagnie d'assurances relève ainsi être parvenue à maintenir ses coûts à un bas niveau, malgré une charge administrative accrue.

L'entreprise note avoir exercé un strict contrôle sur ses frais. Visana ajoute en outre s'être montré "intransigeant" dans les négociations tarifaires avec les fournisseurs de prestations.

La clientèle est pour sa part demeurée quasiment stable dans son ensemble, avec un léger repli du nombre total d'assurés à 1,14 million, contre 1,17 million un an auparavant. Leur nombre a légèrement augmenté au niveau de la clientèle privée à 796'000, contre 794'000 à fin 2014.

Nombre d'assurés stable

Le nombre de personnes affiliées à l'assurance-maladie de base est pour sa part resté quasiment stable à 567'000. Pour la seule caisse maladie Visana, le groupe étant également présent sur le marché avec les entreprises sana24 et vivacare, ce chiffre s'est inscrit à 457'000, contre 448'000 une année auparavant.

Le groupe Visana emploie quelque 1300 personnes à son siège de Berne et dans ses quelque 120 agences réparties dans l'ensemble du pays.

ATS