Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe qui comprend outre Renault et Nissan les marques Dacia, Lada, Samsung et Alpine, a dégagé un résultat opérationnel semestriel en hausse de 5,2%, sur un an à 1,91 milliard d'euros (2,19 milliards de francs) (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le constructeur automobile français Renault a vu son bénéfice net reculer de 18,6% à 1,95 milliard d'euros au premier semestre. La chute reflète la contribution moindre du partenaire japonais Nissan, alors que le groupe a affiché une rentabilité opérationnelle record.

Le groupe qui comprend outre Renault et Nissan les marques Dacia, Lada, Samsung et Alpine a dégagé un résultat opérationnel en hausse de 5,2%, à 1,91 milliard d'euros (2,19 milliards de francs), soit 6,4% des ventes, a précisé Renault. La directrice financière Clotilde Delbos a souligné l'impact négatif des taux de change, des nouvelles normes comptables IFRS 15 et des coûts des matières premières, notamment de l'acier.

Mais Mme Delbos a salué "des résultats record malgré des vents contraires", lors d'une conférence téléphonique. Hors effet des nouvelles normes comptables, la marge opérationnelle aurait atteint 6,6%. Le directeur général, Carlos Ghosn, cité dans le communiqué, s'est réjoui d'"un nouveau record de marge au premier semestre dans un contexte économique volatile" et a confirmé les objectifs pour 2018.

"Ces résultats(...) nous rendent confiants pour l'atteinte de nos objectifs pour l'année", a poursuivi M. Ghosn. Renault prévoit toujours une activité record sur l'année, une marge opérationnelle supérieure à 6% et un flux de trésorerie opérationnel de l'automobile positif. Mme Delbos a cependant reconnu que Renault était traditionnellement "prudent" sur ses objectifs.

Ventes record

Le chiffre d'affaires du constructeur français a déjà établi un nouveau record de janvier à juin, avec une hausse de 1,4%, à 29,96 milliards d'euros. Il a pourtant été victime de la chute de plusieurs devises (peso argentin, réal brésilien, dollar, rouble), soit un effet de change négatif de -4,6 points. A taux de change et périmètre constants, la hausse aurait atteint 6,8%.

Le bénéfice net a souffert d'une baisse de 483 millions d'euros de la contribution de Nissan, détenue à 43,4% par Renault. Elle a atteint 805 millions d'euros sur le semestre. Mais le groupe précise que le constructeur nippon avait enregistré l'an dernier une plus-value sur la vente d'une filiale pour 284 millions d'euros. La baisse du yen par rapport à l'euro a aussi mécaniquement réduit sa contribution aux résultats.

Deuxième champion hexagonal de l'automobile, le rival PSA a publié mardi un bénéfice net "record" - mais toujours inférieur à celui de Renault - en hausse de 18% à 1,48 milliard d'euros au premier semestre, grâce au redressement plus rapide que prévu de sa filiale Opel. Sa marge opérationnelle a cependant atteint 7,8%, nettement supérieure à celle de Renault.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS