Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La situation des assiégés de Syrte, l'un des derniers bastions des partisans de Mouammar Kadhafi, est "désespérée", a déclaré samedi un représentant du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) après avoir visité la ville. Une attaque s'est produite durant la visite.

Les assiégés meurent parce qu'ils manquent des soins médicaux de base, a précisé Hichem Khadhraoui. Il a indiqué avoir vu l'hôpital de la ville frappé par des roquettes pendant la visite de l'équipe du CICR.

"Plusieurs roquettes ont touché l'intérieur de l'hôpital pendant que nous y étions", a déclaré le représentant de l'organisation humanitaire qui a déploré "beaucoup de tirs aveugles" avec des roquettes, des canons anti-tanks et des mitrailleuses. L'origine exacte de ces tirs, à moins d'un kilomètre de l'hôpital, n'a pas pu être établie mais les combattants pro-Kadhafi ont riposté avec des tirs de mortiers et de snipers, a-t-il ajouté.

Surpris

Les membres de l'équipe du CICR ont été "surpris" que l'attaque se produise durant leur visite car "toutes les parties avaient été prévenues", a indiqué M. Khadhraoui. L'hôpital est privé d'eau car son réservoir a été touché, a précisé le représentant du CICR.

Le personnel de l'hôpital Ibn Sima de Syrte a dit à l'équipe de la Croix-Rouge internationale que "les gens meurent à cause du manque d'oxygène et de carburant pour le générateur", a encore déclaré M. Khadhraoui une fois revenu à sa base dans la ville proche de Misrata.

En outre, des blessés ou des malades ne peuvent pas rejoindre l'hôpital à cause des combats et des bombardements par des avions de l'OTAN, a-t-il ajouté. Le CICR a fourni aux assiégés 300 kits de soins pour blessés de guerre ainsi que 150 linceuls en plastique.

Malgré deux semaines d'offensive, les combattants du CNT butent toujours à Syrte sur la résistance farouche des forces loyalistes qui les empêchent de prendre pied dans la ville natale de Kadhafi, située sur la côte à 360 km à l'est de Tripoli.

ATS