Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Commission européenne va sanctionner tous les Etats de l'UE pour les contraindre à agir afin de réduire les retards dans leur espace aérien et dans leurs aéroports, a annoncé jeudi le commissaire aux Transports Siim Kallas.

"Plus de dix ans se sont écoulés depuis le lancement du projet de ciel unique européen et nous n'avons toujours pas de résultats", a-t-il déploré lors d'une conférence sur le ciel unique à Limassol (Chypre). "Nous allons donc être contraints de lancer des procédures d'infraction", a-t-il dit. Les procédures devraient être engagées en février 2013 et concerner tous les Etats pour "non respect de leurs engagements", a-t-on précisé.

Le ciel unique devait supprimer les frontières nationales dans les airs, tripler la capacité de l'espace aérien, réduire les coûts de gestion du trafic aérien de 50% et réduire de 10% les incidences sur l'environnement. M. Kallas avait mis en garde les Etats en novembre 2011: "2012 sera l'année du succès ou de l'échec du ciel unique européen. Or il reste encore beaucoup à faire", avait-il averti.

"Nous voulons tirer la sonnette d'alarme, car nous sommes face à un risque réel de ne pas être en mesure de faire face à l'augmentation du trafic aérien, qui devrait doubler d'ici à 2030", avait-il expliqué.

Constat d'échec

Un an après, le constat est celui d'un échec et Siim Kallas est "furieux" car il est imputable selon lui à l'inertie des gouvernements, a-t-on confié. Aéroports congestionnés, problèmes météorologiques, capacité de gestion du trafic aérien: tous ces éléments concourent à retarder les vols, au grand dam des voyageurs et des compagnies, contraintes de supporter les coûts de ces retards.

Les compagnies pressent la Commission d'agir. Le contrôle du trafic aérien représente actuellement entre 6 et 12% du prix d'un billet d'avion. A cela s'ajoutent les droits pour atterrir et décoller et depuis cette année la taxe instaurée par l'UE sur les émissions polluantes des avions.

Chaque jour, 27'000 vols contrôlés se croisent dans le ciel européen et 80% de ces vols sont exploités au sein de l'UE dont les 440 aéroports accueillent 1,4 milliards de passagers par an.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS