Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Nicolas Bideau, le "Monsieur Cinéma" de l'Office fédéral de la culture, quitte son poste pour prendre dès début 2011 la tête de Présence Suisse, l'organe chargé de la promotion du pays à l'étranger. Il remplacera Johannes Matyassy, nommé ambassadeur.
Après cinq ans passés comme chef de la section cinéma à l'OFC, M. Bideau repasse ainsi du Département fédéral de l'intérieur à celui des affaires étrangères, où il était entré en 1999. L'OFC a mis en route la procédure de nomination de son successeur.
Nicolas Bideau n'a laissé personne indifférent. Loué par certains, il s'est aussi brouillé avec des personnalités éminentes de la branche. Le cinéaste vaudois Lionel Baier l'a critiqué vertement. "Nous pourrons enfin retravailler sur le terrain politique et non plus médiatique", a-t-il dit.
Rolf Schmid, président de l'Association suisse des producteurs de films, n'est pas tendre non plus. Nicolas Bideau "laisse des dégâts", a-t-il dit. Pour lui, ce changement à la tête de la section cinéma est un signal important pour une collaboration constructive à l'avenir dans la branche. M. Schmid reconnaît tout de même que M. Bideau a essayé d'apporter une dynamique.
Pour Ivo Kummer, directeur des Journées cinématographiques de Soleure, le concept de promotion de M. Bideau est un échec et il menace la diversité du cinéma suisse.
L'intéressé s'est défendu à la Télévision suisse romande: "J'ai remis le public au centre. Au final, le bilan est bon, la visibilité du cinéma a explosé avec nos réformes".
"Monsieur Cinéma" reçoit aussi des compliments de son chef, le directeur de l'OFC Jean-Frédéric Jauslin. Selon lui, il a contribué à une plus forte perception des films helvétiques et à mené une bonne politique de promotion des festivals.
Né en 1969, le diplomate a étudié à Lausanne, Bruxelles, Paris et Pékin. Il a obtenu une licence en sciences politiques. En 2002, M.Bideau a été nommé conseiller diplomatique du chef du Département fédéral de l'économie, fonction qu'il a occupée ensuite en 2003 pour Pascal Couchepin durant son année présidentielle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS