Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq jeunes gens, âgés de 13 à 23 ans, ont accusé des policiers de la ville de Rio de les avoir torturés le soir de Noël. Selon eux, les pandores leur ont infligé des brûlures sur le corps et des sévices sexuels. Les policiers leur auraient aussi extorqué de l'argent.

L'affaire a été racontée en exclusivité par le quotidien de Rio, O Dia. Les jeunes qui revenaient d'une fête sur trois motos ont été arrêtés sous prétexte qu'ils ne portaient pas de casques. Huit policiers militaires qui travaillaient dans une Unité de police pacificatrice du quartier de Santa Térésa (centre) ont exigé de l'argent pour les laisser repartir. Les jeunes ont donné ce qu'ils avaient, mais les policiers ont estimé que cela était insuffisant.

Pendant 40 minutes, ils les ont brûlés sur les bras et les jambes avec des lames de couteaux brûlantes et des briquets. "On les implorait d'arrêter, mais ils continuaient au cri de 'vous êtes des bandits !'", a affirmé l'une des victimes sur une vidéo diffusée dimanche par le site internet d'information G1 de Globo.

Les jeunes gens ont ensuite porté plainte au commissariat le plus proche et les policiers militaires, dont les noms n'ont pas été révélés, ont été arrêtés. Ils seront poursuivis à la fois par la justice militaire et la justice civile, selon la presse brésilienne.

Mauvaise réputation

La police de Rio a la réputation d'être violente: elle a tué plus de 1500 personnes ces cinq dernières années, souvent abusivement, a dénoncé en août dernier Amnesty International. Toutefois, après plusieurs années de reprise en main des favelas jadis contrôlées par les gangs de trafiquants de drogue, le taux d'homicide a reculé dans cette ville à son plus bas niveau en 24 ans, selon les autorités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS