Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Papeete - Cinq pêcheurs polynésiens ont été attaqués par un banc de calmars qui ont coulé leur canot de sauvetage, rapporte vendredi "La Dépêche de Tahiti". L'un d'entre eux a été blessé à la jambe dans cet incident, qui serait sans précédent.
L'attaque s'est produite dans la nuit de mercredi à jeudi au large de l'île de Maiao, en Polynésie française, précise le quotidien. Les pêcheurs, qui s'étaient réfugiés dans le canot après avoir découvert une voie d'eau dans leur bateau, se sont laissés dériver en attendant les secours.
Mais une fois l'obscurité venue, un banc de calmars longs de 50 centimètres a cerné le canot et l'a attaqué. "Ils se sont débattus toute la nuit", explique Willy Hopuare, le capitaine du bateau qui les a repêchés jeudi matin.
"Les calmars attaquaient la paroi du radeau jusqu'à faire des trous. Les naufragés ont tenté de les boucher mais c'était impossible. A un moment donné, le canot s'est complètement dégonflé", ajoute-t-il.
"Lorsque nous les avons trouvés, ils nageaient, fatigués, surtout l'un d'eux qui a été blessé à la jambe." Une fois le canot hors d'usage, les attaques des céphalopodes ont été peu virulentes contre les cinq hommes.
Selon les pêcheurs de Tahiti et de Moorea, aucune attaque massive de calmars contre des bateaux ou des hommes n'avait encore été recensée. Personne ne sait comment expliquer le comportement des ces animaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS