Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police a bouclé lundi matin une partie de la vieille ville de Schaffhouse.

KEYSTONE/AP Keystone/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Un homme armé d'une tronçonneuse a blessé cinq personnes, dont une grièvement, à Schaffhouse. La police avait entièrement bouclé une partie de la vieille ville jusqu'au milieu de l'après-midi. Une chasse à l'homme est en cours. La police exclut un acte terroriste.

L'alerte a été donnée lundi à 10h39, a indiqué la police schaffhousoise. L'agresseur a pénétré dans les bureaux de l'assurance maladie CSS et a blessé deux personnes, dont une grièvement. Elles ont été transportées à l'hôpital. Leur vie n'est pas en danger.

L'agression est liée à l'assurance, a indiqué Peter Sticher, procureur chargé de l'affaire, lors d'une conférence de presse. L'homme, âgé de 51 ans, est un marginal qui vivait la plupart du temps en forêt.

Trois autres personnes ont été légèrement blessées soit avant, soit après l'agression dans les bureaux de l'assureur. On ne sait pas actuellement s'il s'agit de personnes travaillant pour la CSS ou de passants.

Bouclage et évacuation

Tout de suite après l'alerte, la police avait bouclé une partie de la vieille ville de Schaffhouse et fait évacuer les passants. Les habitants ont été priés de ne pas sortir et les commerces ont dû fermer leurs portes. Plusieurs ambulances et un hélicoptère de la Rega ont été envoyés sur place.

L'homme à la tronçonneuse a été identifié. Une chasse à l'homme est toujours en cours. L'agresseur a probablement pris, dans la fuite dans sa voiture, une VW Caddy immatriculée dans les Grisons. Le véhicule a été retrouvé, mais l'agresseur court toujours.

Dangereux

L'homme est qualifié de dangereux et peut réagir de manière agressive, a souligné le vice-commandant de la police schaffhousoise Ravi Landolt. Il est toujours en possession de la tronçonneuse et éventuellement d'autres armes. Les personnes qui l'apercevraient doivent l'éviter et immédiatement prévenir la police.

La police schaffhousoise est assistée dans ses recherches par les polices thurgovienne et zurichoise. Au total, une centaine d'agents, en uniforme et en civil, sont mobilisés pour cette opération. La police allemande est aussi impliquée.

Le quinquagénaire a déjà été condamné à deux reprises pour violations de la loi sur les armes, a indiqué le Ministère public. Le bouclage policier d'une partie de la vieille ville a été levé en milieu d'après-midi. Les commerces situés dans la zone ont pu rouvrir.

ATS