Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq soldats ont été tués mardi dans une série d'attaques dans le sud-est de la Turquie, à majorité kurde, a-t-on appris de sources proches des services de sécurité. Un camion-citerne piégé a notamment explosé devant un avant-poste militaire du district de Hani.

Deux militaires ont été tués et une cinquantaine de personnes blessées. Sous la violence de la déflagration, des vitres ont volé en éclats et les toits des bâtiments ont été fortement endommagés. Des habitations et des commerces situés près de la caserne ont également été touchés, ont rapporté des témoins.

Les autorités ont attribué cette attaque aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). "Les assassins dressent des pièges traîtres à Diyarbakir", a déclaré le chef du gouvernement, Ahmet Davutoglu, devant le Parlement à Ankara.

"Ils récolteront ce qu'ils méritent. Nos villes et nos montagnes seront nettoyées de tous ces criminels", a-t-il ajouté. Selon la source militaire, une opération de ratissage a été lancée après cette nouvelle attaque meurtrière.

Accrochages meurtriers

Dans la province de Sirnak, qui jouxte la Syrie et l'Irak, des accrochages entre soldats turcs et combattants kurdes ont fait un mort et trois blessés dans les rangs des forces turques. A Daglica, dans la province de Hakkari, un soldat a été tué dans une explosion lors d'un échanges de tirs avec des séparatistes du PKK.

A Nusaybin enfin, à la frontière syrienne, une explosion s'est produite alors que des soldats en opération entraient dans un immeuble. Le bilan est de un mort et trois blessés, dont un grièvement touché. D'après les services de sécurité, une trentaine de combattants kurdes ont été tués lundi lors d'affrontements dans la région.

La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte en raison d'une série d'attaques liées au conflit kurde ou attribuées aux djihadistes de l'Etat islamique (EI).

ATS