Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Cinq tableaux de maîtres, dont un Matisse et un Picasso, ont été volés la nuit dernière au Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Le préjudice est estimé à 100 millions d'euros.
La disparition des tableaux a été constatée avant l'ouverture des portes du musée. Un enregistrement des caméras de surveillance du musée a révélé qu'une personne s'était introduite dans l'établissement par une fenêtre. Les trois gardiens n'ont rien remarqué.
Selon une source judiciaire, les oeuvres volées sont "Pigeon aux petits pois" de Pablo Picasso, "La pastorale" d'Henri Matisse, "L'olivier près de l'Estaque" de Georges Braque, "Nature morte, chandeliers" de Fernand Léger et "La femme à l'éventail" d'Amadeo Modigliani.
"Il s'agit de tableaux importants de peintres majeurs", a souligné Christophe Girard, adjoint à la culture du maire de Paris Bertrand Delanoë. Il a dénoncé "un crime grave fait au patrimoine de l'humanité".
Le montant total de ce vol s'élève à 100 millions d'euros (plus de 140 millions de francs), selon la direction du musée. La toile de Picasso, un tableau datant de la période cubiste du maître espagnol, est à elle seule estimée à 22 millions d'euros.
La notoriété des oeuvres dérobées fait qu'elles peuvent difficilement être mises sur un marché même parallèle. De précédentes enquêtes de police sur des faits similaires ont d'ailleurs montré que des collectionneurs sollicitaient le vol d'oeuvres spécifiques à leur profit exclusif.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS