Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cinquante morts dans l'attaque de l'aéroport de Kandahar

Cinquante civils et militaires afghans ont été tués dans l'attaque de l'aéroport de Kandahar par des talibans, a déclaré jeudi le ministère de la Défense. Il a annoncé la mort du 11e et dernier assaillant, plus de 24 heures après le début du raid.

Trente-huit civils, dix soldats et deux policiers ont été tués, tandis que 37 autres personnes ont été blessées. Aucune victime n'est signalée parmi les milliers d'étrangers - soldats ou employés de sociétés de sécurité privées - installés dans ce complexe fortifié abritant une base militaire.

Kandahar, grande ville pachtoune dans le sud de l'Afghanistan, est l'un des fiefs historiques du mouvement insurrectionnel islamiste. Les talibans ont attaqué mardi soir l'enceinte de l'aéroport par un secteur où se trouvent une école et une zone résidentielle.

L'attaque a coïncidé avec une conférence régionale au Pakistan. Le président afghan Ashraf Ghani y a demandé à Islamabad de l'aider à relancer des pourparlers de paix avec les insurgés islamistes.

Ces discussions, amorcées début juillet, ont été rompues quelques semaines plus tard après l'annonce de la mort du mollah Omar, le chef des talibans, survenue deux ans plus tôt au Pakistan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.