Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les communautés religieuses critiquent vendredi la décision de l'hôpital pédiatrique de Zurich de suspendre jusqu'à nouvel ordre les circoncisions religieuses. Alors que l'hôpital de St-Gall réfléchit à un moratoire, le CHUV estime au contraire que ces interventions ne sont pas problématiques.

Fin juin, le tribunal de grande instance de Cologne a rendu publique une décision jugeant que l'ablation du prépuce pour motif religieux était une blessure intentionnelle et donc illégale.

En raison de ce jugement, l'hôpital pédiatrique de Zurich a décidé de suspendre provisoirement les circoncisions religieuses, a indiqué à l'ats son porte-parole Marco Stücheli, confirmant une information du magazine alémanique "Beobachter". Il veut évaluer s'il est encore possible de justifier cette opération sur des garçons qui sont trop jeunes pour donner leur consentement.

L'hôpital, qui effectue une à deux circoncisions religieuses par semaine, ne craint par contre pas des conséquences juridiques. Le jugement de Cologne n'a pas de conséquences en Suisse, selon lui.

Après la décision de l'hôpital pédiatrique de Zurich, l'hôpital de St-Gall réfléchit à un moratoire. En Suisse romande, le CHUV estime au contraire que ces interventions ne sont pas problématiques.

Interrogé par l'ats, le porte-parole du CHUV Darcy Christen explique que les circoncisions religieuses se pratiquent communément et se déroulent la plupart du temps extrêmement bien.

Critiques

Interrogé sur les ondes de la radio alémanique DRS, Hisham Maizar, président de la fédération d'organisations islamiques de Suisse, trouve pour sa part "curieux" que l'hôpital zurichois ait décrété ce moratoire sur la base d'un jugement d'un tribunal allemand.

Même réaction du côté de la Fédération suisse des communautés israélites, qui dénonce une "réaction inappropriée". Les circoncisions, qu'elles soient culturelles, religieuses ou médicales, sont pratiquées sans problème en Suisse, a expliqué à l'ats sa vice-présidente Sabine Simkhovitch-Dreyfus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS