Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Clélia Rard-Reuse a pris une magnifique 4e place en finale du 100 m haies aux Championnats d'Europe à Amsterdam. Karim Hussein et Selina Büchel ont validé leur ticket pour la finale.

Superbe Clélia Rard-Reuse. Après avoir remporté sa demi-finale du 100 m haies en 12''90, la Valaisanne n'a pas craqué en finale même si elle a terminé à la 4e place. Car cette médaille en chocolat doit être vue comme une victoire pour celle qui fut l'un des plus sûrs espoirs du 100 m haies en Suisse. Mais des blessures à répétition ont déréglé la carrière de l'athlète de 28 ans. Mariée et plus heureuse que jamais, la Riddane a réussi ses Européens. En finale, elle a effectué un excellent départ, mais la concurrence était trop forte.

C'est l'Allemande Cindy Roleder qui s'est imposée en 12''62 devant la Biélorusse Alina Talay (12''68) et la Britannique Tiffany Porter (12''76). Avec ses 12''96, la Valaisanne n'a aucun regret à nourrir. Qualifiée pour les Jeux de Rio, elle dispute très certainement sa dernière saison.

Hussein et Büchel en finale

Kariem Hussein et Selina Büchel ont assuré leur place en finale, comme on pouvait s'y attendre. Dans une demi-finale de haut niveau sur le 400 m haies, le champion d'Europe en titre a dû s'employer pour accéder à la finale en 48''87. Il a terminé à la seconde place derrière le surprenant Norvégien Karsten Warholm, mais il a amélioré son meilleur temps de la saison. Le danger pour le pharaon viendra du Turc d'origine cubaine Yasmani Copello Escobar qui a battu le record de Turquie en 48''42.

Sur 800 m, Selina Büchel a une fois de plus répondu de la plus belle des manières en se qualifiant aisément pour la finale. La St-Galloise a pris la deuxième place de sa série en 2'00''30, ce qui constitue son meilleur chrono de l'année. Mais la championne d'Europe en salle a surtout géré son effort en n'essayant pas de rattraper la Française Renelle Lamote. Rendez-vous samedi pour la spécialiste du demi-fond qui a une revanche à prendre puisqu'elle n'avait pas été de la finale des Mondiaux de Pékin l'an dernier pour six centièmes.

Angelica Moser oui, Alex Wilson non

Alex Wilson avait bien entamé sa journée en se qualifiant pour les demi-finales du 200 m. Le sprinter bâlois a remporté sa série en 20''80, contrôlant ses adversaires dans les derniers mètres. L'athlète né à Kingston en Jamaïque a manqué d'influx dans sa demi-finale du 100 m où il a pris la 6e place en 10''34. Pour espérer accrocher la finale, il aurait fallu s'approcher de son record de Suisse en 10''15.

En l'absence de Nicole Büchler, blessée, c'est sur les épaules d'Angelica Moser que reposent les espoirs de la perche féminine aux Pays-Bas. Et la Zurichoise de 18 ans n'a pas déçu. Après une barre manquée à 4m20, l'espoir de la perche helvétique a sorti trois superbes sauts. Elle a fait partie des quatorze meilleures en effaçant une barre à 4m45, soit à cinq centimètres de son record personnel établi à Dornbirn en indoor au mois de février. Angelica Moser a déjà réussi ses Championnats d'Europe, mais sa marge face à la barre à 4m35 laisse augurer un bel avenir pour la Zurichoise.

Les séries du 100 m ont offert une jolie surprise. Avec ses 11''45, la St-Galloise Salomé Kora s'est qualifiée au temps pour les demi-finales alors qu'elle avait pris la cinquième place de sa série. La jeune sprinteuse de 22 ans en a profité pour améliorer son meilleur chrono au passage. Les demi-finales se tiendront vendredi à 19h15 avec Mujinga Kambundji, exemptée des séries grâce à sa présence dans le top 12 européen. A court de compétition, Marisa Lavanchy n'a elle pas passé le cap. Dernière de sa course en 11''89, la Vaudoise n'a jamais eu voix au chapitre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS