La relève est conclue à la tête de Clariant, avec l'entrée en fonction mardi de l'ancien responsable de Sabic, Ernesto Occhiello, en remplacement d'Hariolf Kottmann.

"Ernesto mènera la transformation au cours des prochaines années" a souligné M. Kottman, fraîchement élu président du conseil d'administration dans le cadre de l'assemblée générale extraordinaire.

"Clariant peut rejoindre le top trois des plus grandes sociétés de chimie spéciale", a indiqué M. Occhiello. Grâce à son nouvel actionnaire de référence, le saoudien Sabic, une nouvelle perspective s'est ouverte sur le long terme, a renchéri le sortant.

Au regard des tensions actuelles entre l'Arabie saoudite et les Etats-Unis, après la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, M. Occhiello a estimé qu'en cas de "sanctions" ou de "limitations au commerce" américaines à l'encontre du Royaume, Clariant pourrait être concerné au même titre que "de nombreuses entreprises".

M. Occhiello est resté très évasif sur les spéculations d'un échange d'actions entre Sabic et son compatriote Aramco: "nous avons le même niveau de connaissance que le public. Je ne crois pas que cela puisse avoir une influence sur Clariant".

Lors de l'assemblée générale les quatre représentants de Sabic Abdullah Mohammed Alissa, Calum MacLean, Geoffery Merzei et Khaled Hamza Nahas ont été élus au conseil d'administration.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.