Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Clariant a inauguré mardi à Singapour le nouveau siège de son unité de chimie des textiles. Le groupe bâlois de spécialités chimiques a également ouvert son centre régional pour le sud-est asiatique et le Pacifique, a-t-il annoncé mardi.

Clariant a décidé l'an dernier de délocaliser le siège de l'unité de chimie des textiles (Textile Chemicals) de Reinach (BL) à Singapour pour se rapprocher des clients de l'industrie textile, dont la majorité se trouve en Asie. L'unité de chimie textile réalise en effet 43% de son chiffre d'affaires dans cette région.

En raison de la délocalisation, toute la direction de l'unité travaillera désormais à Singapour, précise le communiqué. Ce site abritera également le centre régional de Clariant. Il s'agira de plus du premier centre utilisé en commun par le groupe bâlois et de sa nouvelle acquisition, la firme allemande Süd-Chemie.

Le centre occupera 200 personnes et disposera d'un laboratoire ultra-moderne. Ces cinq dernières années, Clariant a fait croître la part de son chiffre d'affaires en Asie du sud-est et Pacifique de 17% à plus de 22%.

Investissement en Chine

Dans la foulée, Clariant annonce l'inauguration mardi toujours, à Daya Bay, dans la province chinoise du Guangdong, de sa première usine d'éthoxylation en Asie et d'un nouveau laboratoire de production. Cet investissement concerne la division Industrial and Consumer Specialities. L'usine d'une surface de 80'000 mètres carrés produira 50'000 tonnes de composants par an.

Clariant, qui a accru son bénéfice net après neuf mois de 144 à 241 millions de francs, a annoncé lundi la suppression de 700 emplois supplémentaires dans le monde dans le cadre de l'intégration de Süd-Chemie. Le groupe est familier des restructurations.

Il a biffé ces dernières années des centaines d'emplois et fermé 20 sites de production. Le nombre d'employés de Clariant a ainsi progressivement reculé de plus de 22'000 en 2005 à 16'176 l'an passé.

ATS