Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après le Brésil, l'Allemagne et l'Argentine: la Suisse!

L'équipe nationale figure au quatrième rang du classement FIFA du mois d'août publié jeudi, juste derrière les trois mastodontes et leurs... onze Coupes du monde remportées.

Cette Suisse version Vladimir Petkovic, qui a progressé d'un rang, se rapproche ainsi du meilleur classement de l'histoire de l'ASF, la troisième place qu'avaient décrochée Roy Hodgson et ses joueurs en 1993.

En dépit de sa marche triomphale en juillet dernier à la Coupe des Confédérations, l'Allemagne a cédé le trône au Brésil.

Comme toujours, il convient de relativiser l'exactitude du classement FIFA. Mais cette quatrième place est tout de même significative de la constance gagnée par la Suisse sous la houlette de Petkovic. Pour rappel, l'équipe nationale est en tête de son groupe des éliminatoires du Mondial 2018 après avoir remporté ses quatre matches - dont le premier face au Portugal tout frais champion d'Europe -, elle en est désormais à neuf rencontres consécutives sans défaite - la dernière remonte à l'amical contre la Belgique le 3 juin 2016 juste avant l'Euro - et n'a plus perdu en match officiel depuis le 8 septembre 2015 (2-0 en Angleterre lors des qualifications pour l'Euro).

Mais ça, ce sont les statistiques qui le disent. Car le coeur de ce bilan est entaché de l'élimination aux tirs au but face à la Pologne en 8es de finale de l'Euro 2016. Une rencontre considérée par les statisticiens de la FIFA comme un match nul (1-1 au terme des prolongations).

Uniquement par les statisticiens car, dans les faits, les Suisses dont on attendait beaucoup en France sont une fois de plus rentrés chez eux avant d'avoir vu les quarts. Contrairement à la Pologne, au Portugal, au Pays de Galles, à la Belgique, à l'Italie, à la France et même à l'Islande. Tous ces pays qui, aujourd'hui, sont derrière Petkovic et son équipe au classement mondial.

ATS