Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dos au mur après deux défaites inquiétantes à Boston, Cleveland se devait de réagir lors de l'Acte III de la finale de la conférence Est: LeBron James et Cie ont répondu présent en s'imposant 116-86.

Portés par un James inspiré et altruiste, les Cavaliers sont revenus à deux victoires à une dans cette dernière série avant la finale NBA. "J'ai une responsabilité immense au sein de cette équipe", a expliqué James, auteur de 27 points et de 12 passes décisives.

"Je dois marquer, prendre les rebonds, défendre, m'assurer que les autres gars soient impliqués. Mais ça me va, je suis à l'aise avec ça. Je dois aussi faire en sorte que mes coéquipiers soient meilleurs. Ils ont répondu à l'appel ce soir et ils vont devoir le faire à nouveau lundi", a poursuivi le triple champion NBA, qui vise une huitième finale NBA de suite.

Souvent critiqués pour leurs passages à vide cette saison, les Cavaliers ont fait preuve d'une constance à toute épreuve en défense comme en attaque, six joueurs terminant le match à 10 points et plus (James, Kevin Love, George Hill, JR Smith, Tristan Thompson et Kyle Korver).

Les Cavaliers ont aussi fait la différence au tir à trois points en inscrivant 17 de leurs 34 tentatives, alors qu'ils affichaient des taux de réussite bien moindres lors des deux précédents matches. Ils ont surclassé les Celtics dès le premier quart-temps en prenant rapidement 16 points d'avance (20-4) et n'ont plus été inquiétés. La jeune équipe de Brad Stevens a en effet semblé rapidement à court de solutions, se montrant particulièrement maladroite au tir primé avec seulement 27,3% de réussite dans ce secteur.

"Ils ont été très bons, a concédé Stevens au sujet de ses adversaires. On n'était clairement pas l'équipe la plus agressive ni la mieux organisée ce soir. "Vu le niveau de jeu (de Cleveland) en ce moment, on va avoir besoin d'autres joueurs prêts à contribuer lundi", a-t-il espéré, avant le match no 4 lundi, toujours à Cleveland.

Seuls le rookie Jayson Tatum (18 points) et le meneur Terry Rozier (13 points) ont surnagé, tandis qu'Al Horford a été limité à 7 points et 7 rebonds.

Une statistique devrait réconforter les joueurs de Brad Stevens: les Celtics ont toujours remporté une série qu'ils ont débuté par deux victoires et c'est arrivé dans leur glorieuse histoire à 37 reprises.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS