Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roberto Schmidt a présenté son premier budget (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Un contexte économique plus serein entoure le budget 2018 de l'Etat du Valais, qui est légèrement bénéficiaire. Le nouveau chef du Département des finances, Roberto Schmidt, en a présenté les grandes lignes jeudi devant la presse.

Le projet de budget 2018 de l'Etat du Valais prévoit des revenus et des charges de 3,5 milliards de francs. Les revenus sont en augmentation de 3,5% et les charges de 3,3% par rapport au budget 2017. Un rapport positif et de bon augure pour un canton qui a dû faire la chasse au dépenses pour équilibrer ses derniers budgets.

Au final, le compte de résultats dégage un excédent de revenus de 200'000 francs. Les investissements bruts atteignent 531,1 millions de francs "et sont intégralement financés par les recettes".

Priorités définies

Le gouvernement a défini des priorités et alloué les ressources disponibles, a indiqué Roberto Schmidt. Parmi ces priorités figure le soutien aux énergies renouvelables, avec un montant de 30 millions de francs inscrit au budget, soit dix fois plus qu'en 2017.

L'investissement du canton s'élèvera à quelque 9 millions de francs, la majorité de la somme provenant de la Confédération. En mettant un accent particulier sur la promotion des énergies renouvelables, le canton va dans le sens de la stratégie énergétique 2050.

Energies renouvelables boostées

Un montant de 150 millions de francs est prévu pour la poursuite de la construction de l'autoroute A9 dans le Haut-Valais et 48 millions pour la 3e correction du Rhône. Un cautionnement de 475 millions de francs est inscrit pour les infrastructures hospitalières.

Les 4 millions de francs promis par le canton pour la phase de candidature internationale pour les JO d'hiver 2016 sont également au budget ainsi qu'un cautionnement de 40 millions de francs pour le campus EPFL et HES-SO Valais Energypolis. "Environ 360 postes de chercheurs sont prévus dans cette dernière structure", a rappelé Roberto Schmidt, soulignant que grâce à ceux déjà domiciliés en Valais, l'Etat perçoit déjà chaque année 1,7 million de francs d'impôts.

Au Grand Conseil en novembre

Les charges salariales progressent de 70,5 millions de francs. Un chiffre qu'il s'agit de relativiser, prévient Roberto Schmidt.

Il comprend notamment la provision de 50 millions de francs pour la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat du Valais (CPVAL) et la création de 116 nouveaux postes (dont 73 déjà décidés par le précédent gouvernement). Des postes "indispensables pour faire face aux besoins", a souligné le ministre des finances.

Le projet de budget 2018 sera sur la table du Grand Conseil en novembre et décembre prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS