Pékin - Les négociations de "cette semaine nous ont rapprochés d'un ensemble structuré de décisions qui peuvent faire l'objet d'un accord à Cancun", a déclaré samedi la responsable en chef du climat à l'ONU. Cette dernière s'exprimait à l'issue de six jours de discussions à Tianjin ai nord de la Chine.
La réunion, à laquelle assistaient 170 pays, était la dernière avant celle de Cancun, au Mexique, (29 novembre au 10 décembre), un an après l'échec de Copenhague. "Cette semaine, les gouvernements devaient étudier ensemble ce qui était faisable à Cancun (..) et ils l'ont fait, effectivement", a déclaré la responsable, Christiana Figueres lors d'une conférence de presse de clôture.
La conférence de Copenhague entendait parvenir à un accord global et efficace pour lutter contre le changement climatique. Elle n'a abouti qu'à un texte qui fixe comme objectif de limiter la hausse de la température de la planète à 2 degrés, mais sans calendrier et en restant évasif sur les moyens.
Moins ambitieux, le rendez-vous de Cancun doit, avait auparavant déclaré Mme Figueres, se contenter de "poser des fondations" pour un accord futur, alors que pays développés et pays en développement continuent de s'affronter sur la répartition des énormes efforts à fournir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.