Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La franche poignée de main entre les deux hommes jeudi à l'Elysée

KEYSTONE/EPA AFP POOL/ALAIN JOCARD / POOL

(sda-ats)

Emmanuel Macron a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse avec Donald Trump qu'il "respectait la décision" du président américain de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat. Mais le président français réaffirme aussi son attachement à l'accord.

"Je respecte la décision du président Trump. Il va ainsi mener la réflexion et le travail qui conviennent et qui correspondent à ses engagements de campagne. Pour ma part, je reste attaché à l'accord de Paris et à la volonté qui est la mienne de poursuivre le cadre de cet accord et de pouvoir procéder étape par étape à ce qui est prévu par cet accord", a déclaré le président français.

Plus énigmatique, Donald Trump a affirmé que "quelque chose pourrait se passer" sur l'accord de Paris, mais sans en dire davantage. "Nous verrons ce qu'il se passe", a-t-il simplement ajouté six semaines après avoir annoncé que son pays comptait sortir de l'accord.

Lors de ce point de presse, Donald Trump a également déclaré que les liens avec la France étaient "indestructibles". Il a notamment indiqué que les Etats-Unis et la France étaient déterminés à lutter ensemble "contre les ennemis de l'humanité".

Alors que les deux présidents prenaient langue à l'Elysée, les deux "First Ladies" - Melania Trump et Brigitte Macron - ont visité la cathédrale Notre-Dame et fait une croisière sur la Seine. Melania Trump a reçu un exemplaire du Petit Prince de Saint-Exupéry. Elle a répondu en souriant: "Je vais le garder pour pratiquer mon français".

Les deux dirigeants devaient ensuite dîner vers 21h00 avec leurs épouses dans le restaurant Jules Verne, situé au 2e étage à la Tour Eiffel.

Défilé du 14-juillet

Vendredi matin, Donald Trump sera l'invité d'honneur du traditionnel défilé du 14-Juillet, pour lequel quelque 200 militaires américains sont attendus sur les Champs-Elysées.

Six F-16 de la patrouille acrobatique de l'US Air force et deux avions de chasse furtifs, les F-22 Raptor, participeront également au défilé aérien.

ATS