Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a invité mercredi la Chine à négocier avec les pays d'Asie du Sud-Est un cadre diplomatique permettant de prévenir une escalade des disputes territoriales. La région est en effet traversée par des voies maritimes stratégiques.

Les récentes tensions en mer de Chine méridionale occupent une place centrale dans le long déplacement (10 jours) de Mme Clinton en Asie-Pacifique. Son voyage a été interprété comme une réponse aux ambitions croissantes de Pékin.

"Nous estimons qu'il y va de l'intérêt commun que la Chine et l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) lancent un processus diplomatique vers le but partagé d'un code de bonne conduite", a déclaré à Pékin la cheffe de la diplomatie américaine.

Mme Clinton venait d'être reçue par le président Hu Jintao, alors que la presse officielle chinoise a jugé que sa visite s'inscrivait dans un contexte de défiance sino-américaine accrue.

Rencontre annulée

La secrétaire d'Etat devait également s'entretenir avec le vice-président chinois Xi Jinping, pratiquement certain de succéder à Hu Jintao. Mais cette rencontre a été annulée au dernier moment par Pékin, selon un responsable américain.

Ce dernier n'a pas précisé la raison du changement de programme, mais les autorités chinoises ont déjà par le passé annulé des rencontres de haut niveau dans des phases de refroidissement de relations bilatérales.

La secrétaire d'Etat a toutefois estimé que ces relations reposaient "sur des bases solides". "Nous sommes capables d'évoquer les sujets (...) de désaccord d'une façon très ouverte", a-t-elle souligné.

Revendications

Pékin revendique une souveraineté sur la totalité de la mer de Chine méridionale, y compris les zones proches des côtes des pays de la région, Vietnam, Philippines, Malaisie et Brunei notamment. Un conflit pourrait y avoir des conséquences dévastatrices sur le commerce mondial.

"La liberté de navigation (...) en mer de Chine méridionale est garantie", a tenté de rassurer le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi. Il s'est dit ouvert à des discussions sur un code de conduite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS