Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les plus fortes pertes ont été engendrées par une série d'orages aux Etats-Unis, ici le Nebraska (archives).

KEYSTONE/AP/NATI HARNIK

(sda-ats)

Le coût économique des catastrophes naturelles a été moins élevé au premier semestre 2017 qu'à la même période 2016. Le coût humain s'élève néanmoins déjà à 4400 victimes cette année.

Les catastrophes naturelles ont coûté 44 milliards de dollars (42,14 milliards de francs) au premier semestre. C'est plus de 2,6 fois moins qu'à la même période en 2016, a indiqué la société de réassurance Swiss Re jeudi dans son étude Sigma. Sur cette somme, 3 milliards correspondent à des désastres d'origine humaine, notamment des accidents de transports, des pollutions ou des catastrophes chimiques.

Les victimes ont néanmoins été presque aussi nombreuses qu'au premier semestre 2016 (-8%) alors que les coûts économiques ont nettement reculé. Le nombre de victimes est encore susceptible d'augmenter lorsque les décès liés à la canicule en Europe durant le mois de juin seront intégrés à ces premières estimations.

Tempêtes aux Etats-Unis les plus coûteuses

De gros orages ont été responsables de nombreux dommages dans les six premiers mois 2017. La plus grosse tempête a duré quatre jours: le Colorado a subi la grêle et des rafales de vent ont secoué les Etats du sud et du centre.

Dans le reste du monde, la catastrophe la plus coûteuse a été l'ouragan Debbie (catégorie 4). Il a engendré des dommages à hauteur de 1,3 milliard de dollars. A ne pas oublier non plus, les inondations au Pérou et les dommages liés au gel au début de printemps au sud ouest des Etats-Unis et en Europe.

Catastrophes majoritairement assurées

"Heureusement, la majorité des ménages et des entreprises aux Etats-Unis sont assurés contre les risques de tempête. Ainsi, ils peuvent être protégés financièrement en cas de pertes liées aux catastrophes", se réjouit Kurt Karl, économiste en chef de Swiss Re dans leur communiqué.

Sur les 44 milliards de dollars qu'ont coûtés les catastrophes naturelles, 23 milliards sont assurés. Au 1er semestre 2016, les pertes couvertes par des polices d'assurance s'étaient élevées à 36 milliards.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS