Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Poursuivi par deux policiers qu'il avait distancés en roulant de nuit à près de 250 km/h sur l'autoroute Lausanne-Genève, le conducteur d'une Ferrari devra payer 25'000 francs de jours-amende. Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé la sanction.

Dans un premier temps, les deux agents qui roulaient entre Rolle et Aubonne n'étaient pas parvenus à rattrapper le chauffard. Circulant à la vitesse maximale de leur véhicule, soit 240 km/h, ils avaient été distancés par le propriétaire du bolide. Ce n'est qu'à l'approche d'un radar fixe que le chauffard avait ralenti. Il avait ensuite été rejoint par les policiers qui l'avaient arrêté sur une aire de repos.

En avril 2012, le Tribunal de police de la Côte l'avait condamné à 50 jours-amende à 100 francs. Une ardoise revue à la hausse par le Tribunal cantonal vaudois, qui avait fixé le tarif journalier à 500 francs, tenant ainsi compte des revenus de ce joueur de poker professionnel, qui gagne près de 27'000 francs par mois.

En dernière instance, le TF confirme la sanction. Débouté, le chauffard devra payer 4000 francs de frais judiciaires au TF. Avec les jours-amende et les honoraires d'avocat, la facture totale de l'excès de vitesse devrait dépasser les 30'000 francs. (arrêt 6B_568/2012 du 16 novembre 2012)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS