Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La direction de Coca-Cola a réaffirmé la stratégie du groupe de développer ses boissons à faible teneur en sucre, contrairement à son produit vedette (archives).

KEYSTONE/AP/ELISE AMENDOLA

(sda-ats)

Coca-Cola a annoncé mercredi un plongeon de 60% de ses bénéfices au deuxième trimestre, mais s'est voulu optimiste pour l'ensemble de l'année, en raison de l'intérêt des consommateurs européens pour ses smoothies et ses sodas au moment où se stabilisent les devises.

Le bénéfice net a chuté de 60% à 1,37 milliard de dollars (1,3 milliard de francs), ce qui s'est toutefois traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 59 cents contre 58 cents attendus en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires trimestriel de 9,70 milliards de dollars, en baisse de 16% sur un an, est également supérieur aux 9,65 milliards anticipés, a indiqué Coca-Cola, qui a dans la foulée relevé son principal objectif financier annuel.

Le bénéfice ajusté par action devrait désormais rester stable sur l'ensemble de l'année voire décliner de 2% par rapport au 1,91 dollar dégagé l'an dernier au lieu de la baisse de 1 à 3% envisagée précédemment.

Coca-Cola a indiqué qu'il continuait de faire face à des conditions difficiles sur certains marchés en Amérique latine, notamment le Brésil et le Venezuela, mais que d'autres, comme le Mexique et l'Espagne, avaient progressé.

Le PDG du groupe, James Quincey, a réaffirmé la stratégie du groupe de développer ses boissons à faible teneur en sucre ou non sucrées face à leur succès avec notamment une progression à deux chiffres pour Coca-Cola Zero Sugar en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ainsi qu'en Amérique latine. Compte tenu de ce succès, Coca-Cola va introduire cette boisson aux Etats-Unis cet été.

ATS