Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rolf Sigg était psychologue et pasteur. Son engagement pour l'aide au suicide des personnes gravement malades lui avait coûté son poste dans une paroisse à Granges/SO (archives).

KEYSTONE/CHRISTOPH RUCKSTUHL

(sda-ats)

Le cofondateur d'Exit est mort à l'âge de 100 ans. Pasteur et psychologue, Rolf Sigg s'était engagé pour le droit des personnes gravement malades de mourir lorsqu'elles le souhaitent. Son décès remonte à la mi-septembre. Il n'a été révélé que jeudi.

Les funérailles de Rolf Sigg ont eu lieu le 30 octobre dans l'intimité de sa famille, a indiqué cette dernière dans un avis mortuaire publié dans la NZZ. Dans celui du Tages-Anzeiger, la famille du pionnier de l'aide au suicide rappelle que le cofondateur d'Exit a permis au droit à l'autodétermination de mourir de réaliser une percée en Suisse dans les années 1980.

Rolf Sigg a été directeur d'Exit Suisse alémanique. Il a largement contribué à rendre l'organisation connue dans tout le pays. Sous sa direction, Exit Suisse alémanique a délivré environ 500 personnes de leurs souffrances en les accompagnant vers la mort.

Dans son engagement, il s'est souvent heurté à des résistances. En 1986, Rolf Sigg s'est vu retirer son ministère en tant que pasteur à Granges (SO). La presse le nommait alors encore "l'ange de la mort". En Allemagne, il a même été arrêté à plusieurs reprises. En 2012, il a reçu, en Suisse, le Prix Courage du public pour son engagement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS