Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Des milliers d'étudiants israéliens se sont rassemblés lundi soir à Jérusalem pour protester contre la discrimination dont ils se disent victimes. Le gouvernement privilégie en effet leurs camarades juifs orthodoxes des instituts talmudiques (Yéchivot).
"Plus de 5000 étudiants venus à bord de dizaines d'autobus de tout le pays se sont massés non loin de la résidence du premier ministre Benjamin Netanyahu et ont défilé dans les rues voisines", a indiqué le porte-parole de la police Micky Rosenfeld. La télévision publique a fait état de plus de 7000 manifestants.
"Arrêtez la discrimination!", "les Haridim (littéralement Craignant Dieu, juifs ultra-orthodoxes) au travail!", "Ca suffit la fainéantise!", "Bibi (sobriquet de M. Netanyahu), réveille toi, nous sommes là!", ont scandé les étudiants.
Le président de l'Université hébraïque de Jérusalem, Menachem Ben-Sasson, ainsi que son recteur, le professeur Sarah Stroumsa, ont soutenu cette manifestation à laquelle ont participé divers députés.
Les étudiants protestaient contre la décision du gouvernement de maintenir le versement d'aides sociales réservées à certains élèves des Yéchivot, malgré un récent arrêt de la Cour suprême qui a jugé ce financement discriminatoire pour leurs camarades des universités ou collèges universitaires.
Ces derniers sont contraints de travailler pour financer leurs études qui sont payantes en Israël, et effectuent en outre souvent des périodes de réserves à l'armée, alors qu'en vertu d'un arrangement, les juifs orthodoxes sont dispensés du service militaire s'ils poursuivent des études dans les Yéchivot.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS