Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le cadre de l'UDC qui avait posé ces affiches a été condamné pour diffamation par le tribunal de Martigny (archives).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Le Tribunal de Martigny (VS) a condamné un ancien cadre de l'UDC valaisanne à une peine pécuniaire avec sursis pour diffamation. En 2017, il avait posé des affiches qui portaient atteinte à Christophe Darbellay et à son père.

L'accusé, juriste, a avoué cette semaine lors de son procès avoir posé les affiches et l'avoir fait seul. Le tribunal de district de Martigny l'a condamné à 50 jours-amende à 120 francs avec sursis de deux ans et à une amende de mille francs, a indiqué vendredi à Keystone-ATS le juge Jean-Marc Wichser, confirmant une information diffusée par des médias valaisans.

Le condamné devra verser 2000 francs au père de Christophe Darbellay pour tort moral et 3500 francs pour ses frais de justice. Les deux autres membres de l'UDC ont été acquittés.

"Très satisfaits"

"Nous sommes très satisfaits de la décision du tribunal", a indiqué à Keystone-ATS Léonard Bender, avocat du père de Christophe Darbellay. La plainte pénale avait été déposée en mars 2017, en pleine campagne électorale pour le Conseil d'Etat.

Les affiches avaient été placardées sur les grands axes du Valais central dans les régions de Savièse, Conthey et Fully. Leur graphisme rappelait celui utilisé par l'UDC pour l'expulsion des criminels étrangers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS