Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'un des deux trains régionaux entrés en collision latérale jeudi dernier à Olten (SO) avait grillé un feu rouge. Telle est la conclusion du Service d'enquête sur les accidents des transports publics (SEA). La justice soleuroise a ouvert une procédure contre le conducteur du convoi incriminé.

Âgé de 47 ans, le chauffeur de la locomotive dispose d'une grande expérience professionnelle, indique mardi la police soleuroise. Une enquête a été ouverte contre lui par le Ministère public du canton.

Le train régional parti à Sissach (BL) aurait dû s'arrêter au feu rouge pour laisser passer celui qui venait de Bâle, constate le SEA dans son rapport d'enquête. Mais son conducteur a poursuivi son chemin, ce qui a mené à l'accident sur l'aiguillage commun aux deux voies. Deux personnes avaient été blessées.

Sécurité du passage

Aucun des deux trains n'a dépassé la limitation de vitesse. Le dispositif de sécurité, les lignes de contact, les voies et l'aiguillage étaient en parfait état au moment de l'accident qui a fait deux blessés.

Le SEA va étudier la dangerosité éventuelle de cette zone d'entrée en gare. Il doit établir si des incidents importants se sont déjà produits dans le passé à cet endroit.

Le 8 août dernier, un feu rouge non respecté avait déjà entraîné une collision latérale entre un train régional et une locomotive en gare de Döttingen (AG). Deux personnes avaient été grièvement blessées et 20 autres légèrement. L'accident s'était aussi produit près d'un aiguillage.

ATS