Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski nordique - La meilleure course sur 50 km jamais accomplie par Dario Cologna à ce jour aura un goût amer.
Samedi à Oslo, le Grison, finalement 2e, s'est fait dépasser dans les 10 derniers mètres par le Norvégien Eldar Roenning, au bout d'un effort paroxystique sur un parcours des plus exigeants, comprenant quelque 2000 m de dénivellation.
Le 50 km d'Oslo/Holmenkollen est la course que Cologna préfère, avait confié le skieur du Val Müstair il y a douze mois lors des Mondiaux dans la capitale norvégienne. A cette occasion, un problème de fartage, notamment, l'avait empêcher de briller. Mais samedi, sur le 50 km de Coupe du monde avec départ en ligne, Cologna a fait "tout juste", se tenant sans cesse aux avant-postes dans la deuxième partie de course. Il a surveillé la moindre escarmouche, prêt à réagir à toute attaque. Ses skis glissaient merveilleusement.
Dans les ultimes kilomètres, lorsque le long peloton - étonnamment peu écrémé - a enfin commencé à s'effilocher, le Suisse est apparu comme l'homme fort. La victoire lui semblait promise. Il est entré dans le stade en deuxième position, sur les traces de Roenning, qu'il a dépassé au milieu de la dernière ligne droite. La première place lui tendait les bras. Cologna a alors misé sur la double poussée de bâtons sur les cent derniers mètres, quand son rival poursuivait en pas alternatif. Un choix qui a finalement payé pour Roenning, qui a repris sur le fil Cologna sur le fil, le devançant de 0''6. Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby prend la 3e place, à plus de cinq secondes.
C'est le 16e podium sur les 20 dernières courses pour Cologna, qui était déjà assuré du gros globe de la Coupe du moonde. Un succès samedi lui aurait permis, la veille de son 26e anniversaire, de couronner une saison en tout point exceptionnelle. Roenning, un vrai spécialiste de classique, en a décidé autrement.

ATS