Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bogota - L'avocat de l'ex-otage des FARC Ingrid Betancourt a souligné samedi qu'elle cherchait à ce stade une conciliation. Elle a déclenché vendredi un scandale en Colombie en demandant à l'Etat une indemnisation pouvant atteindre 6,8 millions de francs pour son enlèvement.
Dans un communiqué diffusé par plusieurs médias colombiens, Me Gabriel Devis explique qu'à ce stade personne n'est poursuivi, ni le gouvernement, ni les forces armées ni aucune des personnes ayant participé à la libération de l'ex-otage de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, marxistes).
Il souligne que la procédure en est encore au stade de la conciliation extrajudiciaire, une procédure qui devra permettre de se pencher sur les "mécanismes de protection que l'Etat colombien offre à ses citoyens" et n'évoque pas de montant.
Le communiqué indique par ailleurs que Mme Betancourt ressent une "profonde reconnaissance" à l'égard "du gouvernement colombien, des forces armées et tous ceux qui d'une manière ou d'une autre ont risqué avec courage leur vie pour obtenir la libération des otages". Mme Betancourt et quatorze autres otages ont été libérés le 2 juillet 2008 lors de l'opération militaire Jaque.
Le ministère de la Défense a annoncé vendredi que l'ex-otage enlevée le 23 février 2002 par la guérilla avait réclamé à l'Etat des dommages et intérêts pour un montant total de 12,5 milliards de pesos colombiens pour elle et ses proches (quelque 6,8 millions de francs), une somme correspondant selon elle aux torts économiques et moraux entraînés par son enlèvement.
Selon elle, l'Etat n'aurait pas suffisamment protégé celle qui à l'époque était candidate à la présidence. Cette requête aux fins de conciliation - qui ensuite pourrait être transmise à la justice - a déclenché en Colombie l'indignation générale. Le vice-président Francisco Santos a ainsi déclaré qu'elle remportait le "prix mondial de l'ingratitude", ajoutant qu'il était "triste, indigné et déçu".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS