Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président colombien sortant Juan Manuel Santos et l'ELN, la dernière guérilla active du pays, n'ont pas réussi à conclure un cessez-le-feu, coupant court à sa tentative d'obtenir une paix complète en Colombie (archives).

KEYSTONE/AP/FERNANDO VERGARA

(sda-ats)

Des guérilleros présumés de l'ELN ont kidnappé six personnes, dont trois policiers et un militaire, dans le nord-ouest de la Colombie, a annoncé vendredi l'armée. Ces personnes étaient à bord d'une embarcation sur la rivière Arquia, dans le département du Choco.

Elles ont "été arrêtées de façon illégale par des hommes armés habillés en militaires" et qui seraient membres de l'Armée de libération nationale (ELN), la dernière guérilla active du pays, selon le communiqué. L'armée précise que le soldat était en train d'être évacué vers un hôpital pour des raisons médicales.

Cet enlèvement intervient deux jours après l'annonce par le président colombien sortant Juan Manuel Santos que son gouvernement et l'ELN n'avaient pas réussi à conclure un cessez-le-feu, coupant court à sa tentative d'obtenir une paix complète en Colombie.

Entamées en février 2017 à Quito, la capitale équatorienne, les discussions avec l'ELN ont été délocalisées à Cuba en mai après la décision de l'Equateur de se mettre en retrait en raison d'un regain des violences à sa frontière avec la Colombie.

Son objectif était de parvenir à une "paix complète" en Colombie, un pays où le conflit armé entre guérillas, paramilitaires, trafiquants de drogue et agents de l'Etat a fait huit millions de victimes, entre ceux qui ont été tués, déplacés ou portés disparus.

M. Santos laisse donc ce dossier délicat à son successeur, Ivan Duque (droite), qui doit prendre ses fonctions le 7 août et qui est un partisan d'une ligne dure avec les rebelles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS