Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bogota - Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont proposé la tenue de pourparlers sous l'égide de l'Union des nations sud-américaines (Unasur) pour tenter de trouver une issue au conflit. L'offre a été relayée sur le site internet Anncol, canal habituel des rebelles en lutte depuis plus de quarante ans.
Elle intervient alors que le nouveau président colombien, Juan Manuel Santos, a exclu toute médiation étrangère dans le dossier et exigé des Farc un cessez-le-feu en préalable à toute négociation.
Le long conflit colombien, le plus ancien en Amérique, a perdu de son intensité, le prédécesseur de M. Santos, Alvaro Uribe, ayant porté des coups sévères à la guérilla avec l'appui financier des Etats-Unis.
Les principaux commandants des Farc ont été tués, de nombreux guérilléros ont déserté. Mais le mouvement armé, qui se finance notamment par le trafic de cocaïne, reste actif dans les zones rurales du pays.
La dernière tentative de réglement négocié entre le gouvernement de Bogota et les Farc remonte à 1999. Le processus s'était effondré en 2002.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS