Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse n'est pas dans les 10 premiers pays pour le commerce électronique (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Le commerce électronique dans le monde s'est étendu en un an de 400 milliards de dollars en 2016, selon les estimations de l'ONU. Le chiffre d'affaires s'approche des 25'800 milliards et les Etats-Unis restent premiers avec près d'un tiers de ce total.

Le débat actuel sur les réseaux sociaux et les données privées montre que "la plupart des pays sont mal préparés pour l'économie numérique", affirme le secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) Mukhisa Kituyi. Selon les données publiées mercredi à Genève, les Etats-Unis dépassent de près de 5000 milliards de dollars le Japon qui atteint un peu plus de 2800 milliards (plus de 2680 milliards de francs).

La Suisse ne fait pas partie des dix premiers. La Chine est elle troisième avec plus de 2160 milliards de dollars. Mais ce pays arrive devant dans les transactions des entreprises vers le consommateur. Avec les Etats-Unis, il dépasse 50% des ventes. Celles-ci ont augmenté de près de 15% à 2800 milliards.

Le nombre de consommateurs s'est étendu de plus de 10% à près d'1,5 milliard, soit plus de la moitié des usagers d'Internet. Ce dispositif provoque des conséquences sur les données privées, la concurrence, l'emploi ou le partage des bénéfices qui seront notamment discutés lors de la semaine du commerce électronique organisée par la CNUCED dès le 16 avril à Genève.

Parmi les nombreuses questions prévues, la rencontre doit porter sur des politiques durables, la participation des femmes à l'économie numérique ou encore l'assistance pour améliorer la préparation de certains pays sur le commerce électronique. Plusieurs ministres sont attendus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS