Toute l'actu en bref

L'Allemagne est restée le principal partenaire commercial de la Suisse l'an passé, loin devant les Etats-Unis, l'Italie, la France et la Chine (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les relations commerciales entre la Suisse et l'Allemagne, son premier partenaire, se sont développées l'an passé. Les exportations helvétiques à destination d'outre-Rhin ont crû de 8,3% à près de 40 milliards de francs.

Quant aux livraisons allemandes en Suisse, elles ont également progressé par rapport à 2015, année marquée par le choc du franc fort, soit de 3,3% à 48,5 milliards de francs. Au final, les échanges de biens et services entre les deux pays ont augmenté de 5,5% à 88,2 milliards, écrit vendredi la Chambre de commerce Allemagne Suisse.

Si ce volume s'est inscrit à un niveau bien inférieur du record de 107 milliards affiché en 2008, il a quasiment retrouvé celui de 89 milliards affiché durant l'année de crise 2009. L'Allemagne n'en est pas moins restée le principal partenaire commercial de la Suisse, loin devant les Etats-Unis, l'Italie, la France et la Chine.

L'an dernier, 28% des importations sont venues d'outre-Rhin et 18,8% des exportations helvétiques sont allées vers le voisin du Nord, premier débouché des livraisons helvétiques. Une position qui ne devrait d'ailleurs guère changer à l'avenir, même si le poids des Etats-Unis et de la Chine s'est accru ces dernières années, estime la chambre de commerce.

Investissements record

L'importance de l'Allemagne en tant que partenaire commercial de la Suisse se reflète également en matière d'investissements, les entreprises suisses y ayant investi l'an passé 8,1 milliards d'euros (8,58 milliards de francs). Ce montant, supérieur au record de 6 milliards enregistré en 2015, s'est révélé quatre fois supérieur à la moyenne à long terme.

L'augmentation des acquisitions d'entreprises ainsi que des prises de participation et des créations de nouvelles sociétés par des firmes helvétiques s'explique notamment par la surévaluation du franc. Elle trouve aussi son origine dans la bonne tenue de l'économie allemande.

La chambre de commerce a d'ailleurs observé une augmentation des demandes de renseignements de la part d'entreprises suisses quant aux conditions cadres offertes par l'Allemagne. Des firmes helvétiques qui cherchent non seulement à renforcer leur position outre-Rhin, mais étudient aussi les possibilités de relocalisation de certaines opérations de production.

Plus de 1900 sociétés suisses en Allemagne

Les 1906 entreprises suisses présentes en Allemagne emploient pas moins de 400'000 salariés outre-Rhin. Ce chiffre dépasse de plus de trois fois celui des 123'000 employés oeuvrant dans les 1373 filiales helvétiques de firmes allemandes.

Les investissements directs allemands ont aussi augmenté l'an passé, pour se hisser à 4,8 milliards d'euros. Ils reflètent notamment la confiance qu'affichent les investisseurs d'outre-Rhin envers le site économique suisse.

ATS

 Toute l'actu en bref