Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Varsovie - L'architecte des réformes économiques à la chute du communisme en Pologne Leszek Balcerowicz, fervent partisan du libre marché, a installé mardi au coeur de Varsovie un "compteur de la dette publique" pour mettre en garde contre les dangers d'un endettement excessif.
"L'état actuel de nos finances publiques est, à mon avis, le plus grand obstacle susceptible d'empêcher la Pologne de rattraper rapidement les pays occidentaux", a déclaré M. Balcerowicz à la presse à Varsovie.
Le compteur affichait mardi sur un grand écran du centre-ville une dette publique polonaise de plus de 724 milliards de zlotys (243 milliards de francs) en grandes chiffres gras rouges dont les unités, dizaines, centaines et milliers augmentaient à grande vitesse. Les organisateurs précisaient de leur côté que la hausse était de 150 millions de zlotys par jour.
"La Pologne a la capacité de rattraper l'Allemagne en 20 ans, mais pas avec un tel fardeau budgétaire. Si quelqu'un promet à la Pologne un miracle économique, il doit commencer par réformer les finances publiques, sinon ses promesses sont vides", a lancé M. Balcerowicz.
M. Balcerowicz est le père de la "thérapie de choc", politique sans précédent, qui avait conduit la Pologne à l'économie de marché après la chute du communisme en 1989.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS