Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

The Black Keys, Foo Fighters et Neil Young ont participé samedi soir à un concert gratuit dans Central Park, à New York, destiné à attirer l'attention sur la lutte contre la pauvreté dans le monde. Quelque 60'000 personnes ont assisté à l'événement organisé par l'organisation Global Poverty Project.

Les tickets d'entrée étaient gratuits mais s'échangeaient contre des points accumulés lors du visionnage de vidéos sur le site Internet globalcitizen.org consacrées à différentes sources d'extrême pauvreté, allant de la malaria aux décès des mères lors des accouchements. Les spectateurs pouvaient également gagner des points en relayant ces informations sur les réseaux sociaux.

The Global Poverty Project a choisi d'organiser ce grand concert au moment même où se tient à New York l'Assemblée générale des Nations unies.

Un "mouvement"

"Les politiciens, vous savez ce qu'ils font?", a demandé aux journalistes réunis dans les coulisses le directeur-général de Global Poverty Project, Hugh Evans, avant de se lècher un doigt et le maintenir en l'air. "Ils attendent de voir vers où souffle le vent", a-t-il poursuivi.

"Nous voulons construire un mouvement. Il ne s'agit pas seulement d'un concert", a-t-il encore affirmé. En fin de soirée, l'Américain John Legend a interpétré l'incontournable "Imagine" de John Lennon, avant de céder la scène au chanteur de hip-hop canado-somalien K'naan et au groupe de rock indépendant américain Band of Horses.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS