Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les députés valaisans sont unanimement entrés en matière sur le moratoire sur le retour des concessions hydrauliques édicté par le gouvernement cantonal. Le moratoire gèlera les éventuels retours anticipés et donnera le temps d'établir une stratégie hydraulique cantonale.

La durée de ce décret, appelé moratoire par les députés et le chef du département valaisan de l'économie, de l'énergie et du territoire Jean-Michel Cina, prête à discussion. Le Conseil d'Etat la prévoit à cinq ans maximum. La commission parlementaire la souhaite à trois ans, avec une prolongation possible de deux ans au maximum.

Durant cette phase transitoire devant mener à un choix définitif de modèle de retour de concessions, une large réflexion sera menée, des décisions seront prises et la législation sera probablement adaptée. La discussion de détail et la deuxième lecture auront lieu jeudi et vendredi.

Via ce moratoire, le gouvernement valaisan poursuit plusieurs buts. Parmi eux, garantir la sécurité d'approvisionnement en énergie électrique du Valais et de la Suisse et maintenir en Valais la majorité des revenus provenant de la production indigène d'énergie électrique. Il s'agit aussi d'assurer que les revenus provenant de cette énergie soient répartis de manière conforme à l'intérêt général de la communauté valaisanne.

Les concessions sur les droits d'eau arrivent progressivement à échéance entre 2015 et 2060 selon les installations. Le montant total de ces concessions se chiffre en milliards de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS