Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Giulia Steingruber n'a pas obtenu le résultat espéré en finale du concours général des JO, à Rio.

La St-Galloise s'est classée 10e (57,565 points), "plombée" par sa (très relative) faiblesse à la poutre et aux barres asymétriques. La prodige américaine Simone Biles a décroché son deuxième titre de la semaine.

Dans le meilleur des cas, Steingruber pouvait viser une cinquième place, comme aux Mondiaux 2015 à Glasgow. Mais la championne d'Europe 2015 a été handicapée par ses exercices exécutés certes sans faute grossière, mais trop "simples" aux deux engins où elle ne brille pas.

En revanche, la championne de Gossau a évolué à un excellent niveau au sol (14,733) et au saut (15,366). Dans cette dernière discipline, sa "Chusovitina" avec une vrille et demie lui a permis de reprendre provisoirement espoir, en dépit d'une petite imperfection à la réception. Las, son passage final aux barres asymétriques l'a vu à nouveau reculer. Par rapport aux JO de Londres en 2012 (14e), elle gagne quatre places.

Finalement, l'essentiel est que Giulia Steingruber ait réussi ses prestations dans ses deux appareils de prédilection. De quoi entretenir ses chances de médaille pour la finale du saut dimanche et celle du sol mardi.

Simone Biles, 19 ans, a attendu la 3e rotation pour prendre les devants. Après deux engins, l'Américaine était légèrement menée par la Russe Aliya Mustafina. Mais la puce de l'Ohio (1m45, 47 kg) a ensuite brillé à la poutre avec notamment un magnifique salto arrière tendu, tandis que Mustafina multipliait les imperfections. Puis elle a "enfoncé le clou" au sol, sur un air de samba, pour totaliser u final 62,198 pts. Elle devance Aly Raisman (60,098) pour un doublé américain. Mustafina, championne du monde 2010, repart avec le bronze (58,665).

Biles, "la femme qui ne tombe jamais", a conquis son deuxième titre à Rio après celui du concours par équipes avec les Etats-Unis. Elle s'est montrée moins impressionnante qu'en qualifications, mais sa marge est telle qu'elle devrait repartir avec 5 médailles d'or à l'issue des finales par engin. De quoi faire bonne mesure après les dix titres mondiaux déjà récoltés depuis 2013...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS